2010

La moto, une passion

Moto Varadéro

16 septembre 2010 - Publié par Marc Zommer

Je suis également passionné de moto, là aussi c'est une évasion totale, lorsque j'en fais j'oublie tout, une sorte de reset général. Je vais souvent au circuit de Lezennes (près de Lille), voir ces pilotes se donner des sensations extrêmes dans leurs courses effrénées.

On imagine souvent le motard comme quelqu'un irresponsable, le bad boy de service. Croyez-moi, à part quelques irréductibles bien sûr, la majorité est très recommandable.

D'une solidarité exemplaire, un motard digne de ce nom ne laissera jamais un autre sur le bord de la route. Puis, remarquez également ce petit signe d'un "salut" furtif  lorsqu'ils se croisent. D'ailleurs avez-vous déjà vu deux motards s'empoigner à un stop ou un feu tricolore ? Certains pourraient en prendre exemple....

L'entrée des artistes

21 Août 2010 - Publié par Marc Zommer

"En flânant dans les petites rues de Sarlat en Dordogne, mes pas m’ont conduit dans une galerie d’art, tenue par deux jeunes artistes, Cathy et Marilyn Lopez.
Toutes deux travaillent sur différents supports mais au final complémentaires.
Cathy se concentre sur les « Emaux sur cuivre, le béton ciré et les câbles d’acier ». Je ne connaissais pas ce genre d’art, et j’ai pu constater que ses œuvres étaient uniques, rien n’est de série.

Une idée, une réalisation, personne n’aura la copie de l’autre. Ce qui montre que c’est bien d’art dont nous parlons.
Son éventail de choix et la qualité de ses réalisations ne peuvent que réjouir les collectionneurs et des amateurs d’art, voire même les plus aguerris, car il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

Marilyn travaille sur tout autre chose, comme la peinture sur verre et sur toile. Sa minutie, son sens du détail et de la couleur en font une artiste convaincue. Mon coup de cœur a été pour un vitrail multicolore, où les heures de travail n’étaient certainement pas comptées, mais quel magnifique résultat ! Sans oublier ce miroir orné de fleurs, ou cette bonbonne décorée … Son talent ne s’arrête pas là, puisqu’elle est également peintre. L'univers et le cosmos sont retranscrits sur ses toiles, où chacun pourrait se retrouver par sa propre conception de l’infini, tant sa création est variée. Devant tant de talent et d’imagination, il n’y a pas d’hésitation à leur rendre une petite visite, croyez-moi, vous y retournerez !"

Pour consulter leurs créations cliquer sur le lien suivant : http://cathylopez.e-monsite.com

Les Shackers

Les Shackers22 Janvier 2010 - Publié par Marc Zommer

Comment définir cette bande de musicos ? Déjà, l'ambiance rock de ce groupe me plait énormément, reprenant ou arrangeant certains morceaux dont l'éventail est assez large. Voyez vous-même, de Jean-louis Aubert en passant par Noir désir, U2, Trust et j'en passe ... Il y en a pour tous les goûts.

Ils ont tous une personnalité différente, ce qui donne de la couleur au groupe. Mais, ce qui les réunit, c'est l'amour de la musique. On sent la passion, le vouloir d'aller plus loin. Je dois dire que c'est un privilège d'aller aux répétitions, je suis très fier d'y assister.

Les retrouver en concert,  je le souhaite à tout le monde. D'ailleurs je me souviens d'une fête de la musique où les badauds s'arrêtaient et ne partaient plus. Il faut dire qu'ils avaient fait fort ce jour là, enfin comme d'habitude ! Alors bravo, et merci pour le bonheur qu'ils m'apportent, qu'ils nous apportent. Album

La nature

La nature

16 Juin 2010 - Publié par Marc Zommer

La nature nous offre un spectacle permanent quelque soit la saison, on ne peut jamais s'y ennuyer, surtout avec un appareil photo en bandoulière. Le printemps, réveillant la nature qui nous entoure. Végétaux, animaux sont de concert et ne forment qu'un, annonçant  l'été, avec l'épanouissement de ses couleurs vives,  où le temps n'a pas d'impact, continuant doucement vers l'automne ou l'endormissement de dame nature, de ses feuilles tombantes aux couleurs chaudes nous rappellent que l'hiver est proche, préparant son grand manteau blanc pour un repos bien mérité.

Combien sommes-nous à ne plus voir l’évidence de ce merveilleux spectacle permanent et gratuit que nous offre la nature ? A tel point que ce que nous ne voyons plus, est dérisoire et sans importance.  Pas d'importance, donc pas de respect  Au travers de mon objectif,  je vois que ce que je dis est malheureusement exact, il ne faudrait pas que nos enfants et les générations à venir ne découvrent cette beauté que dans les livres.  Ils doivent la vivre, la sentir ... l'aimer.

Prenons tous conscience que SANS la nature, nous ne sommes rien, respectons là.

Caramel

Caramel14 février 2010 - Publié par Marc Zommer

Je vous présente Caramel, ce n'est pas un chat ordinaire, non vraiment pas, car je ne le considère pas comme un simple animal de compagnie, bien au contraire. Il fait partie intégrante de ma vie, c'est mon fidèle ami ... à qui je peux tout dire,  il est toujours présent, même dans les moments les plus difficiles.

Certains diront que j'abuse, que je donne trop d'importance à Caramel. Bien au contraire, il fait certainement plus pour moi, que moi pour lui. Nos animaux nous aiment quoiqu'il arrive, que nous soyons jeunes ou vieux, riches ou pauvres, malades ou en pleine santé, voir même beaux ou moches.  Ils n'ont pas de barrières, ils nous montrent la tolérance, l'amour de l'autre.

Regardons les différemment, nous avons beaucoup à appendre d'eux. Albums

La moisson

La moisson13 juillet 2010 - Publié par Marc Zommer

La moisson était pour moi synonyme d'été, de chaleur, de bien-être, de grand air .... Mais il n'en est pas de même pour tout le monde, et pour cause. A l'orée d'un champ de blé, à la limite d'Attiches, près de Mons-en-Pévèle (Nord), j'ai eu la chance de rencontrer, par hasard, des gens formidables - Messieurs Thibault Jacques et Benoît, agriculteurs. Je me permets de les citer car ils sont dignes d'être connus.

Ils m'ont permis de vivre de l'intérieur leur métier d’agriculteur, ne serait-ce qu'un moment. Effectivement, je suis monté sur la moissonneuse batteuse et là, le bien- être de l'air libre est tombé en un instant. Impossible de s'imaginer leur pénibilité. La première chose qui m'a surpris, ce sont ces énormes vibrations. Il a fallu que je me cale pour prendre les photos. Puis ce bruit assourdissant, obligé de parler très fort pour que l'on puisse s'entendre. La chaleur du moteur ajoutée à celle du soleil était difficile à supporter, sans oublier cette poussière permanente mélangée à l’odeur du gasoil.

Une sacrée expérience, croyez moi ! A ma descente, j'ai pu discuter avec Jacques de la passion qui l’animait pour son activité, malgré cette pénibilité rencontrée tout au long des saisons. N'oublions pas que ce travail acharné peut être détruit en quelques minutes par le mauvais temps, que le prix des récoltes n'est peut-être pas à la hauteur des heures passées et du travail fourni, cela force le respect. Mon éphémère expérience me fait dire que le fait d’être agriculteur n'est pas un métier, mais une véritable vocation ...